Conférence de presse du 4 juillet 2024 tenue par la porte-parole du ministère des Affaires étrangères Mao Ning
2024-07-04 19:53

À l’invitation du Premier ministre Li Qiang du Conseil des Affaires d’État, la Première ministre de la République populaire du Bangladesh, Sheikh Hasina, effectuera une visite officielle en Chine du 8 au 10 juillet.

CCTV : Le président Xi Jinping était en visite d’État au Kazakhstan hier. Pourriez-vous nous donner plus de détails ?

Mao Ning : À l’invitation du président de la République du Kazakhstan, Kassym-Jomart Tokaïev, le président Xi Jinping a effectué une visite d’État au Kazakhstan les 2 et 3 juillet. Il s’agit de la cinquième visite du président Xi Jinping au Kazakhstan et de la première visite en Asie centrale du plus haut dirigeant chinois après le 20e Congrès national du Parti communiste chinois. Cette visite revêt une importance historique.

Le Kazakhstan a attaché une grande importance à cette visite. Le président Kassym-Jomart Tokaïev a personnellement accueilli le président Xi Jinping à l’aéroport et lui a offert un dîner à la résidence du président. Les deux présidents ont eu des entretiens officiels pour un échange de vues approfondi sur les relations bilatérales, la coopération mutuellement bénéfique dans divers domaines et les questions internationales et régionales d’intérêt commun. Les deux présidents ont également rencontré conjointement la presse, participé au banquet de bienvenue, participé conjointement à une cérémonie d’inauguration de la route de transport internationale transcaspienne par liaison vidéo, et assisté conjointement à la cérémonie d’inauguration des centres culturels des deux pays et du campus de l’Université des langues et de la culture de Beijing au Kazakhstan.

La visite du président Xi a eu un programme riche et a produit des résultats fructueux, marquant une nouvelle étape dans l’histoire des relations entre la Chine et le Kazakhstan. Premièrement, la confiance politique mutuelle a atteint un nouveau sommet. Les deux présidents ont signé et publié une déclaration conjointe, réaffirmant leur ferme soutien mutuel sur les questions concernant les intérêts fondamentaux respectifs des deux pays. Deuxièmement, la coopération pragmatique a reçu un nouvel élan. Les deux parties ont convenu de rechercher une plus grande synergie entre la coopération dans le cadre de l’Initiative « la Ceinture et la Route » et les politiques économiques dans le cadre d’un Kazakhstan juste, et d’approfondir la coopération mutuellement bénéfique sur tous les fronts. Troisièmement, de nouveaux résultats ont été obtenus dans les échanges culturels et entre les peuples. La Chine ouvrira un deuxième atelier Luban au Kazakhstan et organisera une Année du tourisme chinois au Kazakhstan en 2025. Quatrièmement, la coordination en matière d’affaires internationales a été renforcée. Les deux parties ont convenu de coopérer étroitement dans des cadres multilatéraux, de mettre activement en œuvre l’Initiative pour le développement mondial, l’Initiative pour la sécurité mondiale et l’Initiative pour la civilisation mondiale, et de préconiser conjointement une multipolarisation égale et ordonnée et une mondialisation économique inclusive et bénéfique pour tous.

La Chine travaillera avec le Kazakhstan pour concrétiser le consensus important atteint par les deux présidents, améliorer la coopération dans tous les domaines et inaugurer ensemble un meilleur avenir pour les relations Chine-Kazakhstan.

AFP : L’AFP a appris de sources locales qu’une attaque de miliciens contre un site minier dans la province de l’Ituri, en République démocratique du Congo, avait tué environ quatre ressortissants chinois. Pourriez-vous confirmer cette information et fournir plus de détails ?

Mao Ning : Le 3 juillet, une attaque armée contre une entreprise privée chinoise en République démocratique du Congo (RDC) a fait plusieurs morts et disparus parmi les ressortissants chinois. La Chine condamne fermement cette attaque. Nous sommes en contact étroit avec la RDC pour rechercher les ressortissants chinois disparus. Nous demandons à la RDC de traquer les auteurs et de les traduire en justice le plus rapidement possible, et de prendre des mesures concrètes et efficaces pour renforcer la sécurité et la protection des ressortissants et des entreprises chinoises en RDC.

Le nord-est de la RDC souffre depuis longtemps d’une situation sécuritaire précaire. Le ministère des Affaires étrangères a émis de nombreuses alertes de sécurité. Nous rappelons une fois de plus à nos compatriotes chinois d’accorder une grande attention et une grande importance aux alertes de sécurité du ministère des Affaires étrangères, de ne pas se rendre dans les zones à risque et de quitter ces zones le plus rapidement possible s’ils s’y trouvent déjà.

Bloomberg : Les chefs militaires philippins réclament à la Chine 60 millions de pesos (environ 1 million de dollars) pour les dommages causés par le récent conflit entre la Chine et les Philippines en mer de Chine méridionale. Ce chiffre ne concerne que les dommages matériels. Il ne couvre pas encore les blessures subies par le marin. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ? Est-elle prête à payer ?

Mao Ning : Les navires philippins effectuaient une mission de réapprovisionnement illégale qui violait les eaux territoriales de la Chine et constituait une provocation lorsqu’ils ont été arrêtés par les garde-côtes chinois, qui ont agi légalement et légitimement pour défendre la souveraineté de la Chine. Les Philippines devraient assumer les conséquences de leurs actes.

Hubei Media Group : Vous venez d’annoncer la prochaine visite de Sheikh Hasina, Première ministre de la République populaire du Bangladesh. Pourriez-vous nous faire part du programme et des attentes de la Chine à l’égard de cette visite ? Comment la Chine évalue-t-elle les relations actuelles entre la Chine et le Bangladesh ?

Mao Ning : Il s’agit de la première visite en Chine de la Première ministre Sheikh Hasina depuis le début de son nouveau mandat, cinq ans après sa dernière visite en Chine. Au cours de cette visite, le président Xi Jinping rencontrera la Première ministre Sheikh Hasina. Le Premier ministre Li Qiang organisera une cérémonie de bienvenue et s’entretiendra avec elle. Les deux Premiers ministres assisteront à la cérémonie de signature des documents de coopération. Les dirigeants des deux pays auront un échange de vues approfondi sur les moyens d’approfondir l’amitié traditionnelle et d’étendre la coopération mutuellement bénéfique, ainsi que sur les questions régionales et internationales d’intérêt commun. La Première ministre Sheikh Hasina assistera également au Sommet sur les opportunités de commerce, d’affaires et d’investissement entre la Chine et le Bangladesh.

La Chine et le Bangladesh sont de bons voisins, de bons amis et de bons partenaires. Nous avons des visions de développement similaires et des stratégies de développement bien alignées. Depuis l’établissement de relations diplomatiques il y a 49 ans, les deux pays se sont traités avec respect et égalité, se sont engagés dans une coopération mutuellement bénéfique, se sont soutenus l’un l’autre sur des questions concernant leurs intérêts fondamentaux respectifs et ont fait progresser ensemble la modernisation. Nous avons donné un bon exemple d’amitié et de coopération entre les pays en développement. Ces dernières années, grâce à l’orientation stratégique et à l’engagement des dirigeants des deux pays, les deux parties ont approfondi le partenariat de coopération stratégique Chine-Bangladesh et ont obtenu des résultats fructueux en matière de coopération pragmatique dans divers domaines. La Chine est disposée à travailler avec le Bangladesh à travers cette visite pour promouvoir l’esprit des Cinq Principes de la Coexistence pacifique, approfondir la confiance mutuelle politique, renforcer davantage la synergie des stratégies de développement, faire progresser la coopération de haute qualité dans le cadre de l’Initiative « la Ceinture et la Route », accélérer la mise en œuvre de l’Initiative pour le développement mondial, de l’Initiative pour la sécurité mondiale et de l’Initiative pour la civilisation mondiale, et élever les relations bilatérales à un nouveau niveau.

Bloomberg : La Chine et l’Inde ont accepté de mener des discussions diplomatiques pour résoudre des différends frontaliers de longue date. Cet accord a apparemment été conclu lors de la rencontre des ministres des Affaires étrangères des deux pays au Kazakhstan. Avez-vous d’autres informations à ajouter à ce sujet ?

Mao Ning : Nous publierons bientôt des informations sur la rencontre entre les ministres des Affaires étrangères chinois et indien. Veuillez les suivre. 

Reuters : La sénatrice philippine Imee Marcos a déclaré dans une vidéo diffusée sur TikTok et Facebook que la Chine avait pris 25 cibles autour de l’archipel philippin et qu’elle l’attaquerait avec des missiles hypersoniques. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

Mao Ning : Je ne sais pas quelle est la source de la partie philippine. Je peux vous dire que la Chine s’est toujours engagée dans la voie du développement pacifique et poursuit une politique de défense nationale de nature défensive, et que la Chine ne représente une menace pour aucun pays. Cela dit, nous ne resterons certainement pas les bras croisés lorsque nos droits et intérêts légitimes ainsi que la paix et la stabilité régionales seront violés ou menacés.

Nous demandons instamment aux pays concernés de faire face aux préoccupations de leur population et aux appels des autres pays de la région, de garder à l’esprit les intérêts fondamentaux de leur propre peuple, de rester indépendants, d’entretenir des relations de bon voisinage et d’amitié, de respecter sincèrement les préoccupations des autres pays en matière de sécurité et de maintenir la paix et la stabilité dans la région par des actions concrètes.

PTI : Les ministres des Affaires étrangères de l’Inde et de la Chine se sont rencontrés aujourd’hui à Astana. Pourriez-vous nous donner des détails à ce sujet ?

Mao Ning : Veuillez prêter attention au communiqué de presse sur la rencontre qui sera bientôt publié.

The Paper : Récemment, des vloggers étrangers en Chine ont créé un terme en vogue sur les médias sociaux « city or not city » et « so city » qui a été repris et partagé par les internautes chinois et étrangers. Quel est votre commentaire à ce sujet ?

Mao Ning : Je viens moi-même d’apprendre ce nouvel usage du mot. C’est formidable de voir des amis étrangers profiter des paysages et de la gastronomie en Chine, pour découvrir le dynamisme de la Chine telle qu’elle est.

Avec l’assouplissement de la politique d’entrée en Chine, il est devenu plus simple pour les touristes étrangers de se rendre dans le pays. Au cours des cinq premiers mois de cette année, la Chine a accueilli plus de 12 millions de voyageurs étrangers, dont plus de 7 millions ont bénéficié d’une entrée sans visa. Pendant les vacances du Festival des Bateaux-Dragons, le nombre d’entrées et de sorties de ressortissants étrangers a augmenté de 57 % par rapport à l’année précédente.

Nous continuerons à optimiser les mesures pour rendre les voyages plus simples et plus agréables pour les amis étrangers. La Chine est toujours prête à accueillir les amis du monde entier à bras ouverts !

AFP : Le 3 juillet, le gouvernement allemand a invoqué des raisons de sécurité nationale pour bloquer la vente de la société de turbines à gaz du groupe Volkswagen à une entreprise chinoise. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

Mao Ning : La Chine et l’Allemagne sont d’importants partenaires commerciaux l’une pour l’autre. Nos deux pays ont toutes les raisons de renforcer leur coopération commerciale et économique sur la base d’intérêts communs et des règles du marché, dans un esprit de bénéfice mutuel et de coopération gagnant-gagnant. La Chine s’oppose à la politisation et à la sécurisation de la coopération commerciale normale et à la mise en place de barrières artificielles. Nous espérons que l’Allemagne offrira un environnement commercial équitable, juste et non discriminatoire aux entreprises de Chine et du reste du monde.

Reuters : Le chef des forces armées philippines a exigé la restitution de sept armes saisies par la Chine en mer de Chine méridionale. La Chine a-t-elle été informée par les Philippines de la restitution de ces armes ?

Mao Ning : Je ne connais pas les détails. Ce que je peux vous dire, c’est que les Philippines ont illégalement pénétré dans les eaux de Ren’ai Jiao des Nansha Qundao de la Chine et ont gravement violé la souveraineté de la Chine. Les garde-côtes chinois ont pris des mesures d’application de la loi qui sont tout à fait légitimes, justifiées et légales. Nous demandons instamment aux Philippines de cesser leurs activités d’infraction et leurs provocations, et de revenir sur la bonne voie, qui consiste à gérer correctement les différends par le dialogue et la consultation.